Etre enseignante aujourd'hui...

Publié le par Hélène2.3

Celles qui me suivent depuis un certain temps déjà savent comme j'aime mon métier ! Je suis institutrice (comme on disait dans l'ancien temps) par vocation depuis maintenant 35 ans. Ving-cinq ans dans la même école et c'est ma vingtième année de CM2. Si préparer ma classe et me retrouver devant mes élèves me ravit toujours autant, je constate d'année en année une dégradation de mes conditions de travail. Je vais me plaindre un peu, aujourd'hui...

 

Exemple : J'ai répété une bonne vingtaine de fois à un de mes élèves de quitter sa casquette dans les bâtiments de l'école. Vendredi dernier, calmement, à 16h30, j'enlève de la tête de deux de mes garçons leur casquette. Ils me demandent si je la leur rends, je leur dis que ce sera fait le lendemain quand nous expliquerons encore une fois pourquoi je leur demande d'ôter leur couvre-chef en classe. Je conduis ma classe au portail puis fais demi-tour pour regagner les bâtiments... Un père d'élève me court après en criant mon nom. Je m'arrête pensant qu'il a quelque chose d'important à me demander. Il se met alors à hurler et à exiger que je rende immédiatement la casquette de son fils en me menaçant de me "règler mon compte" au prochain conseil d'école ! Tout cela devant mes élèves bien sûr. Et il essaie de m'arracher les casquettes des mains !  

 

Et cela ou quelque chose d'approchant se reproduit toutes les semaines ou presque : certains parents viennent "se payer l'instit". Hélas pour leurs enfants ce sont souvent les parents dont nous aimerions qu'ils travaillent main dans la main avec nous car ce sont justement leurs enfants qui posent le plus de problèmes. Bien sûr que nous avons une grosse majorité de parents avec qui nous pouvons discuter/travailler/avancer mais trois fois hélas ce sont les quelques énergumènes violents qui nous pourrissent la vie et nous font dépenser beaucoup d'énergie qui serait mieux employée à nous occuper de nos élèves !

 

Et quand nous essayons de dire "stop" on nous accuse d'être des privilégiés caractériels...

 

Je veux bien passer autant de temps et d'énergie que nécessaire (et même souvent plus que nécessaire) pour mes élèves mais j'en ai "ras la papillote" de me faire inutilement agresser et de devoir malgré cela instaurer un climat de respect et de travail dans ma classe !

 

Veuillez, toutes et tous, m'excuser de ce mouvement d'humeur mais il fallait que "ça sorte" pour que je puisse repartir, demain matin, dans ma classe avec un minimum de sérénité et un maximum de plaisir.

 

 

Publié dans Hélène

Commenter cet article

Laurence 03/05/2014 08:46


Ca fait longtemps que je n'étais pas passée par ici, depuis le KAL gavrini. Comme je te comprends, malheureusement. Mais il faut essayer de ne rien lâcher quand même. Et surtout rester calme. Ce
n'est surement pas facile. Bon WE !

Simone 22/04/2014 11:44


Nous avions des parents qui appliquaient le même régime :  "tu as 100 lignes, tu en feras 200 " ... par contre les instits ne nous faisaient pas de
cadeaux... je me souviens aussi d'une punition infligée à mon frère par mon père : un cahier de 100 pages à faire signer par le directeur et son enseignant "je ne me bagarrerai plus avec des
petits"  : il avait 10 ou 11 ans.


L'avantage est que l'on a su éduquer nos enfants qui éduquent les leurs correctement ! 


Bises de la Nièvre où nous sommes pour quelques jours au bord d'un superbe lac. Cela nous change de celui de Villerest.

Hélène2.3 23/04/2014 14:31



J'aimerais bien que plus de parents aient été éduqués comme tes enfants ! Bons "quelques jours au bord du lac" ...



Aliselle 21/04/2014 12:17


non seulement je t'excuse, mais j'abonde dans ton sens... Cela m'est arrivé pas plus tard que mardi dernier au départ d'une sortie en car avec mes élèves...


Et vendredi soir, j'ai eu droit à une agression verbale en règle de la part d'une maman,  parce qu'un parent (d'une autre classe en plus!!!!) se serait adressé à son fils qui est dans ma
classe, (en dehors de l'école, je précise, au petit jardin public du coin)  pour lui dire de ne plus ennuyer le sien de fils.  Elle avait l'air de penser que j'y étais pour quelque
chose, alors que je ne savais rien de cette histoire... Comme si, en plus de tout le reste, on pouvait gérer les attitudes parents en dehors de l'école!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Heureusement pour moi, plus que quelques semaines et ce sera le grand saut dans la retraite! Sûr que certains parents ne me manqueront pas du tout!!!!


Alors je tente de rester zen... Et bientôt à moi le temps de broder, photographier, scrapper.... et qui sait, me lancer(ENFIN!!!!!!!!!!!!!!!) dans les châles tricotés!!!!!


Bon courage, il y a tout de même plein de bons moments avec nos petits diables, heureusement!...


Bisous

Hélène2.3 21/04/2014 20:33



Saute bien !


Mais je croyais que tu savais qu'on était responsable de TOUT !



NiniDS 21/04/2014 11:05


Le comportement de ce père est inadmissible. Intolérable.


Certains parents ne supportent pas qu'on puisse "oser" frustrer leur cher (ère) petit (e), alors qu'il ne s'agit là que d'une règle simple du "vivre ensemble". J'en ai les poils qui se hérissent
pour toi. Et quel "modèle" pour les enfants, ce type de comportement, leur faire croire qu'on peut régler tous ses problèmes/frustrations en vociférant et en étant violent ??


Que peut faire la direction pour te défendre ?? comment agir, pour que ce père ne croie plus jamais qu'il peut "se faire l'instit" (quelle horreur, cette expression) sans être puni ??


Le pire, c'est qu'au collège, le problème risque de se reproduire... alors que s'ils acceptaient de travailler main dans la main avec vous, le premier bénéficiaire serait leur enfant...

Hélène2.3 21/04/2014 20:32



Le lendemain, plusieurs de mes élèves sont venus "me soutenir", à leur manière...


"Le papa de T... je comprends pas qu'il a crié: tu lui a dit au moins vingt fois à T... de quitter sa casquette !"


"Hier t'as fait ce que tu nous dit. Il criait et toi tu lui a répondu normalement."


"Moi j'ai aimé hier quand t'as pas eu peur du père de T..."



eva68 18/04/2014 17:10


Bonjour, je ne suis pas enseignante mais maman de 3 enfants scolarisés. Je me permets de mettre un commentaire pour vous soutenir car je suis tout à fait d'accord avec vous. Bien souvent, ce sont
les parents qu'il faudrait éduquer avant les enfants.... Où sont passés les "Bonjour, merci, au revoir"????? Et j'en passe! Bonnes fêtes de PAQUES.

Hélène2.3 21/04/2014 20:30



Si tout le monde pouvait penser comme vous, notre vie serait plus belle ! Bonne soirée à vous



Aline des Bdr 17/04/2014 20:21


Ma chére Héléne , tu as bien fait de vider ton sac , rien de tel que de se soulager de temps en temps . Comme tu le sais déjà nous sommes de la même génération . Bien qu'ayant fait peu d'étude et
n'ayant pas toujours porté une grande estime à l'éducation nationale ( pour raison personnelle , taxé de rebut de classe ) et ayant eu mes enfants trés tard , j'ai éduqué mes enfants dans le
respect de leur maitre où maitresse , leur faisant toute confiance pour corrigé et punir si necéssaire .Je ne suis jamais intervenu dans leur décision ( mes enfants d'ailleurs savaient qu'en cas
de punition , ils devaient faire le double à la maison.


Je suis passé pour une mére indigne surement, mais mes fils me font honneur aujourd'hui par leur politesse etc .Malheureusement certains parents considére leurs enfants comme des rois où des
anges.


Le rôle des parents c'est assuré  l'éducation des enfants , et pas d'attendre que quelquun le fasse à leur place.Bon je termine mon laius par des gros bisous

Hélène2.3 21/04/2014 20:29



C'est vrai que, plus tard, on est drôlement fière de nos enfants quand ils sont tels qu'on les avait rêvé : polis, agréables, souriants... C'est une récompense en soi.



mamitta 17/04/2014 10:35


Comme je te comprends ! C'est une des raisons qui m'ont fait quitter l'enseignement après 31 ans de bons et loyaux services... et j'étais en CP : difficile d'accepter les réactions de certains
enfants "rois" chez eux, et de certains parents qui venaient m'expliquer comment il fallait faire pour enseigner la lecture et le reste...


Tu as bien raison de t'exprimer sur ton blog !!!


Courage, j'ai pensé fort à toi ce matin ;-)

Hélène2.3 21/04/2014 20:27



L'année prochaine je change de niveau. Vingt ans de CM2 ça suffit ! Je vais me "régaler" au CE2. Moins de travail et moins de stress, juste ce qu'il me faut...



Zézé 17/04/2014 08:13


Comme tu dois être mal pour nous dire, ici, tout ton mal être!


Ton cas n'est, malheuresement pas isolé et c'est déplorable! Le respect ne fait plus parti du vocabulaire à présent ! Beaucoup de parents ignorent le sens de ce mot et sont donc incapables de
l'inculquer à leurs enfants et ça on le voit tous les jours et partout!


Essie d'oublier tous ces mal-otrus , Hélène, et pense à tous ces parents qui apprécient ton travail et tous tes élèves qui t'aiment et qui ne t'oublieront pas !


Il y en a beaucoup mais ceux-là on ne parle pas assez d'eux car trop "discrets"!


Allez , courage Hélène! Tu fais un très beau métier pour qui j'ai énormément de respect et d'admiration et on est nombreux à penser ça, croi moi!!!


Je te fais plein de gros bisous

Hélène2.3 21/04/2014 20:26



C'est vrai que j'étais "mal" comme tu dis ce jour là car j'essaie de mettre de belles choses sur ce blog et non pas mes "états d'âmes plein d'amertume" d'habitude. Bises



ninirich 17/04/2014 06:50


Quelle patience vous devez avoir pour supporter tout ça ! le non respect est tellement courant aujourd'hui ! c'est désolant et inqiétant pour l'avenir. quels adultes vont-ils devenir ?? bon
courage à vous Hélène !

Hélène2.3 21/04/2014 20:25



Je fais tout ce que je peux pour qu'ils deviennet des adultes intéressants. Les enseignants sont là pour "semer" mais la récolte ne sera pas faite par eux...



brigitte 16/04/2014 22:05


Bon courage. Je te comprends. Qu'il est loin le temps du respect et de la politesse où nous devions sortir en rang et en silence. Ce lever dés que quelqu'un entrait dans la classe. Mais quel beau
métier.

Hélène2.3 21/04/2014 20:24



Je ne changerais de métier pour rien au monde ! Ca, j'en suis toujours aussi sûre qu'en 1979, quand j'ai commencé



Valérie C 16/04/2014 21:26


Je vous comprends très bien .... hélas ! J'essaie d'apprendre en premier lieu à mes enfants le respect de la personne qui leur enseigne.

Hélène2.3 21/04/2014 20:23



Merci pour les enseignants de vos enfants !



Simone 16/04/2014 21:02


Tu as bien fait de te soulager .... cela aide quelques fois. Ma fille, qui a moins d'années d'enseignement que toi et qui n'a jamais, depuis l'âge de 4
ans, envisagé de faire autre chose que d'enseigner a encore une grande capacité à tout encaisser, mais jusqu'à quand ?


Je me souviens quand elle était encore étudiante et surveillait les cantines, qu'elle avait eu un souci avec un parent à qui elle avait répondu "je crois
qu'il faudrait que je commence par faire votre éducation"  : son directeur l'avait soutenue puisqu'il avait estimé qu'elle avait raison ... finalement cela n'a pas changé quel dommage. C'est
à ce demander où on va : il n'aurait pas fallu avoir un tel comportement devant nos instits ... nos parents ne nous auraient pas soutenus. 


Je te souhaite, comme à tous ceux qui font ce si beau métier, beaucoup de courage et te fais plein de bises.



Hélène2.3 21/04/2014 20:23



Je me rappelle de quelques punitions que ma mère avait doublées... La maîtresse me donnait même la moitié des lignes prêvues car elle savait que mes parents allaient systèmatiquement les
doubler...



Kalypso 16/04/2014 20:17


C'est bon de dire ce que l'on a sur le coeur, de temps en temps.


Je te comprends parfaitement et je partage ton avis. Certains parents ne donnent vraiment pas le bon exemple à leurs enfants en se permettant d'invectiver les professeurs et, de plus, devant les
élèves. Dans quel monde vivons-nous actuellement, c'est déplorable.

Hélène2.3 21/04/2014 20:22



Je dois reconnaître que je n'aime pas trop prendre ce blog pour me plaindre mais, là, j'en avais besoin je crois.



Lorence 16/04/2014 19:52


De plus en plus les enseignants doivent faire l'éducation des enfants, éducation qui devrait incomber aux parents, bonjour, merci, au revoir devrait s'apprndre à la maison.

Hélène2.3 21/04/2014 20:21



Hélas ce n'est pas toujours le cas...



maty 16/04/2014 18:48


Tu fais bien de vider ici le "trop plein" !


Je te comprends pour avoir subi la même chose il y a quelques années quand j'ai travaillé en groupe scolaire (intervenante en art plastique et tenue de la bibliothèque).


C'est justement parce que ces personnes n'ont elles-mêmes aucune éducation que leurs enfants reflètent ce qu'il se passe à la maison ! Hélas !!! Il est grand temps de remettre les pendules à
l'heure et les gens dans le droit chemin de la morale ! Ce père n'a rien compris parce qu'il ignore les règles les plus élémentaires de savoir vivre !


Bon courage pour la suite,


Bonne soirée, amitié,


maty

Hélène2.3 21/04/2014 20:21



Si tu as une recette pour "remettre les pendules à l'heure", je suis preneuse ! Hélas je ne vois pas vraiment comment faire sinon avoir une vigilance de tous les instants dans ma classe...



martichat 16/04/2014 18:45


Comme je te comprends... ayant travaillé 30 ans dans l'Education Nationale (mais pas comme instit),  et ayant été moi-même 3 fois parent d'élève, je sais de quoi tu parles et j'avoue que je
compatis largement à ce que les enseignants doivent supporter de certains parents pour qui l'enfant a toujours raison, quoiqu'il se passe...

Hélène2.3 21/04/2014 20:19



Il y a certains jours où on aimerait bien leur "dire leur fait" mais cela n'arrangerait rien je crois...



maya07 16/04/2014 18:34


bonsoir helene 


ne t'excuse pas 


tu sais je ne travail pas dans l'enseignement mais en usine et les chefs aussi ce croivent tout permis 


mais tu sais tu as le droit de vider ton sac ici 


c'est ton chez toi


je te souhaite une bonne nuit et un bon retour demain a l'ecole 


courage ma belle 


maria ardeche 

Hélène2.3 21/04/2014 20:19



Je me doute qu'il n'y a pas que les enseignants qui "ramassent" Bises



Vinsareva 16/04/2014 18:33


Je comprends tout à fait ton "coup de gueule". Certains feraient bien re retourner à l'école juste pour apprendre les règles de base de la politesse et de la correction. Ca les aiderait dans
l'éucation à donner à leurs enfants.

Hélène2.3 21/04/2014 20:18



C'est ce qui me pèse le plus dans mon métier que j'aime toujours autant par ailleurs